Podcasts sur l'histoire

HMS Thrasher (1895)

HMS Thrasher (1895)

HMS Thrasher (1895)

HMS Moqueur était un destroyer de classe B qui a servi avec la septième flottille de patrouille sur l'Umber et la flottille de défense locale Nore pendant la Première Guerre mondiale, coulant UC-39 en 1917.

Le premier lot de 30 nœuds Laird étaient des versions agrandies de leurs 27 nœuds (HMS Banshee, HMS Concours et HMS Dragon), qui étaient à leur tour une version agrandie de leurs prototypes de destroyers de première génération (HMS Furet et HMS Lynx). Ils disposaient de quatre chaudières Normand en deux fourneaux, avec les prises à chaque extrémité, les chaudières à côté et l'espace de travail au milieu. La salle des machines était placée entre les cales avant et arrière. Les 30 noueurs utilisaient des moteurs à triple expansion à quatre cylindres, avec deux cylindres à basse pression. Ils ont été critiqués en service pour leurs grands rayons de braquage, mais ont été considérés comme fortement construits. Trois des quatre ont survécu à la Première Guerre mondiale.

Avant la guerre

Les Moqueur a été posé le 30 mai 1895 et lancé le 5 novembre 1895.

Le lundi 17 août 1896, le Moqueur atteint une vitesse moyenne de 30,38 nœuds lors des essais dans la baie de Liverpool, avec une vitesse maximale de 30,84 nœuds lors de sa dernière paire de descentes.

Ses essais officiels de consommation de charbon à pleine puissance ont été effectués sur le Clyde le 1er décembre 1896. Il a atteint une vitesse moyenne de 29,78 nœuds pendant trois heures de navigation continue et de 30,36 nœuds pendant six passages le long d'un mile mesuré. Les essais se sont déroulés par mauvais temps et les résultats ont été jugés encourageants.

Son essai à pleine vitesse a été effectué dans la Clyde le 13 janvier 1897. Cette fois, il a atteint une moyenne de 30,34 nœuds sur les six passages le long du mile mesuré et de 30,04 nœuds pendant trois heures de navigation continue. Cela a terminé les essais officiels du premier lot de quatre 30 nœuds construits par Lairds.

Les Moqueur a été acceptée dans la Royal Navy en juin 1897, mais elle n'a pas connu un début de carrière très prometteur.

Le 19 août 1897, le Moqueur est entré en collision avec le croiseur HMS Phaéton. Les deux navires ont été endommagés et un officier marinier tué. Lt Commandant De Satge, commandant de la Moqueur était l'un des quatre officiers des deux navires en cour martiale pour la collision. Au lendemain de l'incident, le Moqueur avait besoin de réparations à grande échelle, qui ont été effectuées dans l'un des chantiers navals royaux.

Les Moqueur a été affecté à une flottille d'instruction, opérant dans le sud-ouest. Le 29 septembre 1897, il était en mer avec le Lynx et le Poisson-lune, lorsqu'elle s'est échouée au large de la pointe Dodman, entre Plymouth et Falmouth. La collision a provoqué une explosion dans l'une des cheminées, causée par une brèche dans l'une des conduites de vapeur, et les chauffeurs Hannaford, Nicholls, Kennedy et Paull ont été tués. Stoker Lynch a été grièvement blessé, alors qu'il tentait de sauver Paull. Il a ensuite reçu la médaille Albert pour ses efforts, mais malheureusement, il est décédé plus tard des suites de ses blessures.

Commandant Travers, commandant de la Moqueur et la flottille d'instruction Devonport, a été dégagé de toute responsabilité pour l'accident ou les décès lors d'une enquête au début d'octobre à Falmouth, et l'accident a été considéré comme étant dû à une marée étonnamment forte. Les Moqueur a été gravement endommagé dans l'incident, en particulier autour de la proue. Les Moqueur a été tiré des rochers par le remorqueur Triton et emmené à Falmouth.

Le 13 octobre, le commandant Travers a été traduit en cour martiale à bord du HMS Défi à Devonport. Cette fois, il eut moins de chance et fut sévèrement réprimandé pour son rôle dans le désastre.

En avril 1900, Albert Norrish, instructeur de torpilles sur le Moqueur a été tué lorsqu'il a été tiré sous un train près de Kingswear, après avoir débarqué de son propre train.

Les Moqueur participe aux manœuvres navales de 1900, lorsqu'il fait partie de la division Devonport de la flotte B, la flotte défensive. La flotte A était plus petite, mais attendait des renforts de la Méditerranée, suggérant que l'ennemi potentiel à ce stade était la France.

Jusqu'en 1902, le Moqueur servi avec la flottille Devonport, l'une des trois flottilles de destroyers de la Home Fleet.

De 1902 à 1906, le Moqueur servi avec la flottille de destroyers méditerranéens, où de nombreuses tactiques de destroyers utilisées pendant la Première Guerre mondiale ont été développées pour la première fois.

En mai 1902, le Moqueur a été endommagé dans une collision avec un autre destroyer, arrivant à Malte avec des dommages signalés à sa proue tribord.

En 1907-1909, il a servi avec la Home Fleet, dans les 2e ou 4e flottilles de destroyers, qui ont toutes deux été maintenues avec un équipage complet, puis avec la Nore Flotilla.

À l'été 1907, il participe à une croisière le long de la côte est, au cours de laquelle ses officiers ont droit à un dîner officiel à Bridlington.

En 1909-1911, elle était en pleine commission avec la 2e flottille de destroyers.

En 1912-1914, elle a servi avec la septième flottille de patrouille à Devonport, avec un effectif réduit.

En septembre 1912, le Moqueur a perdu une torpille en opérant au large de Grimsby. L'Amiraly a offert une récompense de 5 £ à quiconque retrouverait l'arme manquante !

En janvier 1914, il participe à la recherche du sous-marin HMS A7, perdu à toutes les mains lors d'un exercice d'entraînement. Le 20 janvier, peu après l'opération, son commandant, le commandant Douglas W. Hamilton-Gordon, a été retrouvé mort dans sa couchette. Il a ensuite été jugé mort d'une maladie cardiaque associée à une double pneumonie.

Première Guerre mondiale

En juillet 1914, elle servait avec la septième flotte de patrouille, basée à Devonport dans le cadre de la deuxième flotte de la Home Fleet.

En août 1914, il faisait toujours partie de la septième flottille de patrouille, contenant maintenant douze destroyers et sept torpilleurs, et il avait déménagé vers ce qui est devenu sa base de guerre sur le Humber.

Les Moqueur ne figurait pas dans la liste rose de novembre 1914. A cette époque, la flottille était dispersée le long de la côte est, couvrant la région de Scarborough à Harwich.

En juin 1915, il faisait partie de la septième flottille de destroyers, basée sur le Humber, contenant maintenant treize destroyers

En janvier 1916, il était l'un des vingt destroyers faisant officiellement partie de la septième flottille de destroyers, même si plusieurs étaient en cours de réparation et huit se trouvaient sur le Tyne.

En octobre 1916, il était l'un des dix-neuf destroyers de la septième flottille de destroyers sur le Humber.

En janvier 1917, il était l'un des dix-huit destroyers et un P-boat de la septième flottille de destroyers, tous désormais sur le Humber.

Le 8 février 1917, le Moqueur a coulé UC-39 avec des grenades sous-marines au large de Flamborough Head sur la côte est. Dix-sept membres de son équipage ont survécu et ont été secourus par le Moqueur. En août 1920, son équipage a reçu un prix en argent pour son succès.

En juin 1917, il était l'un des six destroyers de la septième flottille de destroyers, mais cette force était sur le point d'être transférée à la flottille de défense locale de Nore.

En janvier 1918, le Moqueur avait été transféré à la flottille de défense locale Nore, l'un des douze destroyers les plus anciens de la flottille. Son ancienne flottille, la Septième, était maintenant en grande partie remplie de destroyers de classe River plus navigables,

À partir du 30 avril 1918, il est commandé par le lieutenant Walter H. Poole.

En juin 1918, il était l'un des six destroyers servant dans les flottilles locales de Nore.

En novembre 1918, il était l'un des six destroyers servant dans les flottilles locales de Nore.

En février 1919, il faisait partie d'un grand nombre de navires de guerre temporairement basés sur le Nore.

Les Moqueur a été vendu pour être démoli en novembre 1919.

Le commandant:
-18 août 1897- : Lt Commander O.V. De Satge
-Octobre 1897- : Commandant R.H. Travers
-Mai 1902- : Lt Cecil D. S. Raikes
-Mai 1907- : Lt Commandant G. Johnson
Au 20 janvier 1914 : Commandant Douglas W. Hamilton-Gordon
30 avril 1918-février 1919- : Lt Walter H. Poole

Déplacement (standard)

355t

Déplacement (chargé)

415t

Vitesse de pointe

30 nœuds

Moteur

Moteurs quatre cylindres à triple expansion
Quatre chaudières normandes
2 vis

Varier

80 tonnes de capacité de charbon

Longueur

218 pieds oa
213 pieds par personne

Largeur

21,5 pieds

Armement

Un canon de 12 livres
Cinq canons de 6 livres
Deux tubes lance-torpilles de 18 pouces

Complément d'équipage

58 (Brassey)

Posé

30 mai 1895

Lancé

5 novembre 1895

Complété

juin 1897

Brisé

1919

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale