Podcasts sur l'histoire

Chronologie de l'empereur chinois

Chronologie de l'empereur chinois

  • c. 1050 avant notre ère

    Le roi Wen de Zhou est le premier souverain chinois à revendiquer un mandat céleste.

  • 221 avant notre ère

    Le roi Ying Zheng prend le titre de Shi Huangdi, premier empereur de Chine. Fonde la dynastie Qin.

  • 210 AEC

    Le premier empereur de Chine Shi Huangdi meurt, enterré avec une armée de 8 000 guerriers en terre cuite dans la tombe du palais.

  • 202 AEC

    Liu Bang est proclamé empereur de Chine après avoir vaincu le général rival Xiang Yu.

  • Mars 202 avant notre ère

    L'empereur Gaozu (Liu Bang) devient le premier souverain Han.

  • 141 AEC - 87 AEC

    Règne de l'empereur Wu (Wu le Grand), le plus efficace et le plus influent des monarques Han.

  • 9 CE

    Wang Mang prend le contrôle de l'empire en usurpant le trône et en proclamant sa dynastie innovante appelée Xin (« nouvelle »).

  • 168 CE - 189 CE

    Ling est empereur en Chine.

  • 190 CE

    Dong Zhou a pris le contrôle de la capitale impériale chinoise et a placé un enfant, Liu Xie, comme nouveau souverain.

  • 581 CE - 601 CE

    Règne de Wen (alias Wendi), premier empereur Sui en Chine.

  • 598 CE - 649 CE

    Vie de Li-Shimin, empereur Taizong de Chine.

  • 604 CE - 618 CE

    Règne de Yang (alias Yangdi), deuxième et dernier empereur Sui en Chine.

  • 618 CE - 626 CE

    Règne de Gaozu, 1er empereur de la dynastie Tang en Chine.

  • 626 CE - 649 CE

    Règne de l'empereur Taizong en Chine.

  • 649 CE - 683 CE

    Règne de l'empereur Gaozong en Chine.

  • 683 CE - 704 CE

    Règne de l'impératrice Wu Zetian, seule femme monarque de Chine.

  • 712 CE - 756 CE

    Règne de Xuanzong, 7e empereur de la dynastie Tang en Chine.

  • 756 CE

    L'empereur chinois Xuanzong abdique en faveur de son fils Suzong.

  • 762 CE

    Mort de l'empereur chinois Xuanzong.

  • 840 CE - 846 CE

  • 960 CE - 976 CE

    Règne de l'empereur Taizu, fondateur de la dynastie Song en Chine.

  • 976 CE - 997 CE

    Règne de l'empereur Taizong de la dynastie Song en Chine.

  • 997 CE - 1022 CE

    Règne de l'empereur Zhenzong de la dynastie Song en Chine.

  • 1022 CE - 1063 CE

    Règne de l'empereur Renzong de la dynastie Song en Chine.

  • 1063 CE - 1067 CE

    Règne de l'empereur Yingzong de la dynastie Song en Chine.

  • 1067 CE - 1085 CE

    Règne de l'empereur Shenzong de la dynastie Song en Chine.

  • 1085 CE - 1100 CE

    Règne de l'empereur Zhizong de la dynastie Song en Chine.

  • 1100 CE - 1126 CE

    Règne de l'empereur Huizong de la dynastie Song en Chine.

  • 1127 CE - 1162 CE

    Règne de l'empereur Gaozong de la dynastie Song en Chine.

  • 1162 CE - 1189 CE

    Règne de l'empereur Xiaozong de la dynastie Song en Chine.

  • 1189 CE - 1194 CE

    Règne de l'empereur Guangzong de la dynastie Song en Chine.

  • 1194 CE - 1224 CE

    Règne de l'empereur Ningzong de la dynastie Song en Chine.

  • 1224 CE - 1264 CE

    Règne de l'empereur Lizong de la dynastie Song en Chine.

  • 1264 CE - 1274 CE

    Règne de l'empereur Duzong de la dynastie Song en Chine.

  • 1274 CE - 1275 CE

    Règne de l'empereur Gongzong de la dynastie Song dans le sud de la Chine.

  • 1275 CE - 1277 CE

    Règne de l'empereur Duanzong de la dynastie Song dans le sud de la Chine.

  • 1278 CE - 1279 CE

    Règne de l'empereur Dibing de la dynastie Song dans le sud de la Chine.

  • 1368 EC - 1644 EC

    Règne de la dynastie Ming en Chine.

  • 1368 CE - 1398 CE

    Règne de l'empereur Hongwu, fondateur de la dynastie Ming en Chine.

  • 1398 CE - 1402 CE

    Règne de l'empereur Jianwen de la dynastie chinoise des Ming.

  • 1403 CE - 1424 CE

    Règne de l'empereur Yongle (alias Chengzu) de la dynastie Ming.


Chronologie de l'empereur chinois - Histoire

La majeure partie de l'histoire chinoise peut être divisée en une série de dynasties depuis le début de la dynastie Xia en 2205 avant notre ère jusqu'à la fin de la dynastie Qing en 1912 CE. Vous pouvez aller ici pour en savoir plus sur la Chine ancienne.

Dynastie Xia (2205 à 1575)

Dynastie Shang (1570 à 1045)

  • 771 - Début de la période des Printemps et Automnes et ascension des Zhou de l'Est.
  • 551 - Le philosophe chinois Confucius est né. Ses pensées et ses idées auront un grand impact sur la culture de la Chine.


  • 221 - Le premier empereur de Chine, l'empereur Qin, unit toute la Chine sous une même règle.
  • 220 - La construction de la Grande Muraille de Chine commence dans un effort pour empêcher les Mongols d'entrer.
  • 210 - L'empereur Qin meurt et est enterré avec l'armée de terre cuite.
  • 207 - La fonction publique chinoise est établie pour aider à diriger le gouvernement.
  • 104 - Le calendrier chinois est défini.
  • 105 - Le papier est inventé par Cai Lun.
  • 208 - La bataille des falaises rouges a lieu.
  • 250 - La religion du bouddhisme est introduite. Elle deviendra l'une des trois principales religions de Chine.
  • 609 - Le Grand Canal est terminé.
  • 868 - La première utilisation de l'impression au bloc de bois pour imprimer un livre.
  • 1044 - La poudre à canon est inventée. Il est d'abord utilisé pour les feux d'artifice.
  • 1088 - Les Chinois inventent le compas magnétique.
  • 1200 - Les tribus mongoles sont unies sous Gengis Khan. Il entame sa conquête du nord de la Chine.
  • 1279 - Le chef mongol Kublai Khan bat les Chinois et prend le contrôle du pays. Il forme sa propre dynastie appelée la dynastie Yuan.
  • 1405 - L'explorateur Zheng He effectue son premier voyage en Inde et en Afrique. La construction de la Cité Interdite commence.
  • 1420 - Pékin devient la capitale de la Chine.
  • 1517 - Les Portugais arrivent et établissent le commerce avec la Chine.


  • 1900 - La rébellion des Boxers se produit avec violence contre les étrangers et les chrétiens. Les forces internationales interviennent.
  • 1908 - Puyi devient le dernier empereur de Chine à l'âge de 2 ans.
  • 1910 - L'esclavage est aboli en Chine.
  • 1911 - La dynastie Qing est renversée par la Révolution Xinhai.
  • 1912 - Le révolutionnaire Sun Yat-sen devient le premier président de la République de Chine.
  • 1912 - La Chine adopte le calendrier grégorien.
  • 1917 - La Chine rejoint la Première Guerre mondiale et déclare la guerre à l'Allemagne.
  • 1927 - La guerre civile de dix ans a lieu entre les nationalistes du Kuomintang, dirigés par Chiang Kai-shek, et le parti communiste, dirigé par Mao Zedong.
  • 1928 - Chiang Kai-shek devient président du gouvernement national de Chine.
  • 1934 - Mao Zedong conduit son peuple dans une retraite à travers la Chine appelée la Longue Marche.
  • 1937 - La Chine est envahie par le Japon. Le Japon s'empare de plusieurs villes importantes dont Pékin.
  • 1941 - Le Japon attaque les États-Unis à Pearl Harbor. La Chine est désormais du côté des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • 1945 - La Seconde Guerre mondiale touche à sa fin et le Japon est vaincu. La guerre civile entre les communistes et les nationalistes reprend.


  • 1949 - Les communistes gagnent la guerre et la République populaire de Chine est formée par Mao Zedong.
  • 1949 - Les nationalistes fuient à Taïwan et mettent en place leur gouvernement.
  • 1958 - Début du "Grand Bond en avant". Le plan échoue et des millions de personnes meurent de faim.
  • 1964 - La Chine développe une bombe nucléaire.
  • 1966 - Mao commence sa « Révolution culturelle » au cours de laquelle plus d'un million de personnes sont tuées.
  • 1972 - Le président Richard Nixon visite la Chine.
  • 1974 - Les guerriers de terre cuite sont découverts.
  • 1984 - Le parti communiste permet des réformes économiques avec moins d'implication du gouvernement dans les affaires.
  • 1997 - Le Royaume-Uni cède le contrôle de Hong Kong à la Chine.
  • 2006 - Le barrage des Trois Gorges est achevé.
  • 2008 - Les Jeux olympiques d'été ont lieu à Biejing.
  • 2010 - La Chine devient la deuxième économie mondiale derrière les États-Unis.

L'histoire de la Chine est riche en art, politique, science et philosophie. Il abrite la plus ancienne des grandes civilisations mondiales.

La Chine a été gouvernée par diverses dynasties pendant une grande partie de son histoire. On pense que la première dynastie est la dynastie Xia qui s'est formée vers 2250 av. La dynastie Shang ou Yin a pris le pouvoir vers le 14ème siècle avant JC. La dynastie Han, qui a duré plus de 400 ans de 206 avant JC à 220 après JC, a été l'une des plus influentes de l'histoire de la Chine. Une grande partie de la culture d'aujourd'hui a été créée pendant la dynastie Han. Plus tard, des dynasties célèbres, comme les Song et les Tang, ont continué à affiner la culture et à apporter de nouvelles innovations au monde, notamment de l'argent imprimé, une marine permanente et un gouvernement complexe qui gouvernait plus de 100 millions de personnes.


La dernière des grandes dynasties, la dynastie Qing, a commencé en 1644. La dynastie Ming était au pouvoir, mais a été renversée par les Mandchous qui ont mis la dynastie Qing au pouvoir. Pendant la dynastie Qing, les influences occidentales, le commerce européen et un certain nombre de guerres ont tous servi à affaiblir la Chine. La Grande-Bretagne a pris le contrôle de Hong Kong après les guerres de l'opium.

Au début des années 1900, le peuple chinois a commencé à vouloir des réformes. Le leader révolutionnaire Sun Yat-sen a créé le Parti nationaliste du peuple chinois, également appelé KMT ou Kuomintang. Après la mort de Sun Yat-sen, Chiang Kai-shek est devenu le chef du parti. Cependant, Chiang s'est retourné contre les dirigeants du PCC, le parti communiste, et a fait tuer beaucoup d'entre eux. La guerre civile chinoise a éclaté entre le KMT et les communistes. Un nouveau leader, Mao Zedong a pris le dessus sur les communistes et a mené le PCC lors d'une célèbre « longue marche » vers une région éloignée de la Chine. Là, ils se sont regroupés et ont finalement acquis la force de forcer Tchang Kaï-chek à quitter la Chine et à se rendre sur l'île de Taïwan.

Mao Zedong a établi la République populaire de Chine le 1er octobre 1949. Ce nouveau gouvernement était fortement allié à l'Union soviétique et a modelé son gouvernement sur le communisme soviétique.

En 1958, Mao Zedong s'est lancé dans un nouveau plan appelé le Grand Bond en avant. Malheureusement, ce plan s'est retourné contre lui et la Chine a connu une terrible famine comprenant beaucoup de famine et de mort. Au cours des prochaines décennies, la Chine aurait du mal à s'adapter aux réformes politiques et à la politique économique, se redressant lentement et redevenant une grande puissance mondiale. Aujourd'hui, la Chine est une grande puissance mondiale et la deuxième économie mondiale.


Chronologie de l'empereur chinois - Histoire

Les livres Judge Dee de Robert Hans Van Gulik servent admirablement d'exemple d'œuvres qui donnent vie à l'histoire chinoise. Il s'agit d'un ensemble de romans policiers et d'histoires courtes détaillant le travail du juge Dee, un magistrat de la dynastie T'ang (les magistrats étaient chargés de traduire les criminels en justice ainsi que de les juger). Ce sont de bonnes lectures et fonctionnent bien comme mystères, tout en étant des perspectives historiques intéressantes. Le juge Dee était une personne historique, mais les histoires de Van Gulik sont basées sur des histoires écrites à son sujet sous la dynastie Ming.

Entrant dans des temps plus récents, Flashman and the Dragon de George MacDonald Fraser est une œuvre divertissante de fiction historique qui suit son protagoniste, Harry Flashman, un gentleman soldat victorien lâche et étonnamment itinérant, alors qu'il gagne des félicitations imméritées pour être au bon endroit au bon fois. Faisant partie d'une série, ce livre couvre ses aventures en Chine à l'époque de la rébellion des Taiping alors qu'il voyage avec l'expédition d'Elgin à Pékin en 1860, culminant avec la destruction du Palais d'été. Les personnages historiques connus qui font leur apparition sont le chef des Taiping Hung Hsiu-ch'uan et la pas encore impératrice douairière Tz'u-hsi. Les livres de Fraser, bien qu'évidemment des œuvres de fiction, sont remplis d'une multitude de détails historiques soutenus par de nombreuses notes de bas de page et des références à des sources primaires.

Couvrant un terrain encore plus récent, le film Le dernier empereur, qui raconte la vie d'Aisin-Gioro Pu Yi, le dernier empereur de Chine. Il est intéressant principalement pour sa représentation de la vie impériale au sein du palais interdit et des conditions au sein de la Chine communiste pendant la révolution culturelle.

Dans la catégorie des œuvres qui sont peut-être mieux appréciées en étant placées dans un contexte historique (plutôt que d'être notées pour leur exactitude historique) se trouvent de nombreuses pièces d'époque du cinéma chinois et hongkongais, dont la plupart sont des excuses pour regarder des virtuoses des arts martiaux au travail. Parmi les plus populaires d'entre eux figurent les films sur Wong Fei-Hung, qui incluent la série Once Upon a Time in China de Jet Li et Drunken Master 2 de Jackie Chan. Wong Fei-Hung était une personne historique, un maître d'arts martiaux, un enseignant, et médecin. Il a vécu de 1847 à 1924, donc tous les films le concernant se dérouleraient à l'époque du déclin de l'empire Qing et impliquaient principalement des complots contre les dirigeants mandchous détestés ou les barbares occidentaux de l'Angleterre victorienne. Il y a eu plus d'une centaine de films impliquant Wong Fei-Hung, et ce sont en fait ces films qui ont pris un professeur modérément célèbre, l'un des nombreux, et l'ont transformé en un héros populaire. Il existe de nombreux autres films de kung-fu qui se déroulent sous la dynastie Qing, probablement à la fois parce qu'ils sont plus récents, ils seraient plus accessibles au public, et parce que toute histoire de lutte contre la domination impériale mandchoue correspond bien à la fierté nationale chinoise et aux valeurs communistes. Texte et images Copyright 2000 Philip Greenspun.


Lequel des descendants de Japhet est devenu le Chinois ?

Il existe diverses croyances concernant le fils responsable des peuples asiatiques. Ce site (http://www.askelm.com/prophecy/p950701.htm ) a une bonne référence donnant la source des peuples asiatiques comme Kittim petit-fils de Japhet.

Voici les paragraphes pertinents “Regardez ces peuples japhétiques un instant. Nous savons que Meshech et Tubal sont associés à l'Europe de l'Est et à l'Asie centrale. Certaines personnes ont même relié la ville de Moscou en Russie à Meshech. C'est une possibilité. Ces nations de Japhet se sont déplacées vers le nord, puis plus loin à l'est. Plus tard, nous constatons que Gomer et Javan et les autres de Japhet les ont suivis à l'est dans la région de ce que nous appelons la Chine aujourd'hui.

Ces articles sont rédigés par les éditeurs de L'incroyable chronologie de la Bible
Voir rapidement 6000 ans de Bible et d'histoire du monde ensemble

Format circulaire unique – voir plus dans moins d'espace.
Apprendre des faits que vous ne pouvez pas apprendre simplement en lisant la Bible
Conception attrayante idéal pour votre maison, bureau, église …

Ils sont également allés en Asie du Sud-Est, puis à travers l'archipel malais dans diverses îles de l'océan. Regardez ce que cela signifie pour les Chinois qui étaient autrefois connus sous le nom de peuple de Cathay ou de Kittim. Croyez-le ou non, les Kittim sont les premiers à s'installer sur l'île de Chypre en Méditerranée orientale après l'incident de la tour de Babel. De là, ils allèrent plus à l'ouest et s'installèrent en Italie. Puis ils ont été poussés vers le nord puis vers l'est par des Sémites venant des régions orientales de la Méditerranée. Les habitants de Kittim ont voyagé encore plus au nord, puis vers l'est dans les régions centrales de l'Asie. Enfin, nous nous retrouvons dans la région que nous appelons maintenant la Chine (en effet, un des premiers noms de la Chine était Cathay qui vient de la racine du mot Khitai qui répond également à Kittim, le "im" est au pluriel).

Voici un article donnant les seize petits-fils de Noé et les cultures/pays qui en descendent. Répond également à deux questions courantes sur la race et à cette embêtante question sur le mariage interracial "Dieu a-t-il vraiment condamné".


La révolte de Lao Aï

Selon Sima Qian dans le Shiji, ou « Records du Grand Historien », Lu Buwei a élaboré un plan pour déposer Qin Shi Huang en 240 avant notre ère. Il présenta la mère du roi Zhao Ji à Lao Ai, un homme célèbre pour son gros pénis. La reine douairière et Lao Ai ont eu deux fils et Lao et Lu Buwei ont décidé de lancer un coup d'État en 238 avant notre ère.

Lao leva une armée, aidé par le roi de Wei à proximité, et tenta de prendre le contrôle pendant que Qin Shi Huang voyageait. Le jeune roi, cependant, réprima durement la rébellion et l'emporta. Lao a été exécuté en ayant les bras, les jambes et le cou attachés à des chevaux, qui ont ensuite été incités à courir dans différentes directions. Toute sa famille a également été tuée, y compris les deux demi-frères du roi et tous les autres parents au troisième degré (oncles, tantes, cousins). La reine douairière a été épargnée mais a passé le reste de ses jours en résidence surveillée.


Dynastie Jin : histoire, chronologie et faits

Il y avait quatre dynasties Jin (Chin) en Chine : les Jin occidentaux, les Jin oriental, les Jin postérieurs et les Jin. Les dynasties Jin occidentales et orientales sont parfois appelées dynastie du Nord. Le mot Jin signifie or, ce qui fait de l'utilisation de Jin un choix populaire pour le nom d'une dynastie. Pour certains des dirigeants, cela a dû sembler un âge d'or, pour d'autres cependant, l'or n'a pas duré longtemps car ils ont rapidement été retirés lorsque le souverain et un autre souverain ont pris leur place sur le trône.

Dynastie des Jin de l'Ouest

La dynastie des Jin occidentaux était en place de 265 à 317 de notre ère. Il y avait quatre empereurs au cours de cette dynastie : Wu (265 – 290), Hui (290 – 306), Huai (307 – 312) et Min (313 – 316).

Dynastie des Jin de l'Est

La dynastie des Jin de l'Est était en place de 317 à 420 de notre ère. Il y eut onze empereurs durant cette dynastie : Yuan (317 – 322), Min (323 – 325), Chan (326 – 342), Kan (343 – 344), Mu (345 – 361), Ai (361 – 365), Hai Xi Gong (366 – 370), Jian Wen (371 – 372), Xio Wu (373 – 396), Yao-Xiang (396 &# 8211 418) et Gongdi (419). Le dernier souverain, Gongdi, a été démis de ses fonctions par Liu Yu, qui a fondé la dynastie Liu Song.

Bien que les dynasties occidentale et Jin aient été en place de 265 à 420 de notre ère, il y avait d'autres dynasties et royaumes en place pendant une partie de cette période. Chacune de ces autres dynasties ou royaumes avait ses propres dirigeants, coutumes sociales, armées, etc. À la place se trouvaient le royaume de Cao Wei (215 - 265), le royaume de Sun Wu (220 - 280), le royaume de Shu Han (221 - 265), les six dynasties (Linchao) (222 - 589), la dynastie Cheng (301 - 347), seize Royaumes (304 – 439), et ancienne dynastie Liang (313 – 376).

Plus tard la dynastie Jin

La dynastie des Jin postérieurs faisait partie des cinq dynasties, qui ont régné dans le nord de la Chine de 907 à 960 de notre ère. Les cinq dynasties comprenaient le dernier Liang, le dernier Tang, le dernier Jin, le dernier Han et le dernier Zhou. La dynastie des Jin postérieurs était en place de 936 à 947. Il y avait deux empereurs de la dynastie des Jin postérieurs : Shi Jingtang (936 - 944) et Chudi (944 - 947). Chudi a été démis de ses fonctions d'empereur par le peuple Khitan, qui a commencé la dynastie des Han postérieurs.

Dynastie Jin

La dynastie Jin était en place dans le nord de la Chine de 1115 à 1234 de notre ère. Il y avait deux empereurs de la dynastie Jin : Aguda (1115 – 1123) et Taizong (1123 – 1234). Les Mongols de Gengis Khan commencèrent à envahir le nord de la Chine et le territoire de la dynastie Jin en 1210. Taizong se suicida en 1234 et les Mongols continuèrent leur conquête de la Chine en envahissant la dynastie Song du sud. La dynastie mongole Yuan a commencé en 1260.


XIXe siècle

Années 1810 : Début du commerce de l'opium

Les marchands britanniques, à la recherche d'une marchandise à échanger contre des marchandises chinoises, commencèrent à faire entrer en contrebande de l'opium indien en Chine. Voyant que cela augmentait les marges bénéficiaires des Britanniques, la plupart des entreprises américaines emboîtèrent le pas, bien que la plupart obtinrent leur opium de la Perse plutôt que de l'Inde.

1821 : L'affaire Terranova

Une femme chinoise vendant des articles à un navire américain a été tuée lorsqu'un marin du navire américain a jeté par-dessus bord une cruche qui l'a heurtée, la faisant tomber de son petit bateau dans l'eau, où elle s'est noyée. Les autorités locales ont exigé que le coupable soit livré pour être jugé et puni, mais au début, le capitaine du navire et d'autres marchands ont refusé de se conformer. Cependant, lorsqu'il est devenu clair que leur résistance nuisait au commerce, les Américains ont cédé et ont proposé un équipier italien nommé Terranova. Peu de temps après, Terranova a été exécuté et le commerce a repris.

1830 : Arrivée des premiers missionnaires protestants américains en Chine

L'American Board of Commissioners for Foreign Missions, l'une des premières organisations missionnaires des États-Unis, a envoyé les deux premiers missionnaires américains en Chine, les révérends Elijah Bridgman et David Abeel. Ils ont atteint Guangzhou en février 1830. Bridgman a été l'un des premiers Américains à entreprendre l'étude de l'histoire et de la culture de la Chine, et a également écrit une histoire en langue chinoise des États-Unis.

1834 : dissolution de la Compagnie britannique des Indes orientales

Pendant quelque temps, cette société détenait un quasi-monopole sur le commerce chinois et servait de principal point de contact entre tous les étrangers et les fonctionnaires chinois. Lorsqu'il perdit sa charte et se dissout en 1834, le commerce de Guangzhou s'ouvrit à des commerçants plus privés. Cela a déstabilisé les relations commerciales au cours des années suivantes, mais les commerçants américains ont profité de la disparition de l'entreprise.

1835 : Création de la première clinique américaine

En 1834, le Dr Peter Parker est arrivé à Guangzhou en tant que missionnaire médical pionnier des États-Unis. Après avoir passé quelque temps à Singapour pour étudier la langue, il retourne à Guangzhou et, le 4 novembre 1835, établit un petit dispensaire dans le quartier étranger. Il a commencé à traiter tant de patients chinois, la majorité d'entre eux pour des problèmes oculaires, qu'il a agrandi le dispensaire en un hôpital ophtalmique, qui s'est ensuite agrandi pour devenir l'hôpital de Guangzhou.

1839 : Ouverture de la première grande exposition chinoise aux États-Unis

Après avoir passé 12 ans dans le commerce chinois, le marchand de Philadelphie Nathan Dunn est revenu de Chine avec une énorme collection d'art, d'artefacts, d'échantillons botaniques et d'autres objets. En 1839, il les expose dans sa ville natale dans un « Musée chinois » conçu pour présenter les objets de la manière la plus naturelle possible, afin de donner aux visiteurs une image de la vie en Chine. Plus de 100 000 personnes ont visité l'exposition avant qu'il ne la déménage à Londres en 1841.

1839 : éclatement de la première guerre de l'opium

En 1838, l'empereur chinois envoya le commissaire Lin Zexu à Guangzhou, dans le but d'éradiquer le commerce de l'opium. Lin a exigé que les marchands britanniques rendent leurs approvisionnements d'opium pour la destruction, et après un refus initial, ils ont accepté de le faire, après quoi ils ont quitté Guangzhou pour Macao. L'année suivante, le différend sur ces actions a explosé en guerre. Alors que les commerçants britanniques étaient temporairement absents de Guangzhou, les Américains ont fait des affaires exceptionnellement bonnes, dont certaines sous contrat pour les Britanniques.

1842 : Signature du Traité de Nanjing (Nankin)

Après plusieurs années de conflit, les forces britanniques sont sorties victorieuses et ont négocié avec le gouvernement Qing pour signer le traité de Nanjing. Ce traité a mis fin au système de commerce existant via des marchands officiellement agréés, a ouvert quatre nouveaux ports de traité au commerce (y compris Shanghai), a accordé le statut de nation la plus favorisée à la Grande-Bretagne et a jeté les bases de l'expansion du commerce. Il a servi de modèle pour les traités ultérieurs entre la Chine et d'autres nations occidentales.

1844 : Signature du traité de Wangxia (Wang-hsia/Wang-hiya)

En 1843, le secrétaire d'État Daniel Webster envoya Caleb Cushing en Chine en tant que ministre plénipotentiaire pour négocier un traité avec les Qing. Cushing espérait se rendre à Pékin pour mener ces négociations, mais les Qing refusèrent d'accorder une audience impériale, ce qui retarda les négociations. Il a ainsi passé plusieurs mois à attendre à Macao l'autorisation de se rendre à Pékin avant de finalement renoncer à cet espoir. Une fois qu'il l'a fait, le négociateur Qing, Qi Ying, a rapidement accepté toutes les conditions américaines (qui étaient pour la plupart les mêmes que les Britanniques) et les deux pays ont signé un traité. Les termes comprenaient l'extraterritorialité pour les citoyens américains en Chine, le statut de nation la plus favorisée et une garantie de révision des traités dans douze ans. Cela a marqué le début des relations diplomatiques officielles entre les États-Unis et la Chine.

1847 : Début du commerce des coolies dans le Nouveau Monde

Le premier navire transportant des ouvriers chinois, appelés « coolies », est arrivé à Cuba avec des ouvriers pour les plantations de canne à sucre. Peu de temps après, des commerçants de coolies ont commencé à accoster dans les ports américains, ce qui a incité le Congrès américain à adopter une loi interdisant aux citoyens américains de se livrer au commerce et garantissant la liberté de tous les travailleurs chinois venus aux États-Unis. Après le déclenchement de la ruée vers l'or en Californie en 1849, de plus en plus d'ouvriers chinois sont arrivés pour travailler dans les mines, sur les chemins de fer et dans d'autres tâches pour la plupart subalternes. Plus de 100 000 Chinois sont venus aux États-Unis au cours des 20 premières années.

1850-1864 : Rébellion des Taiping en Chine

Un homme du nom de Hong Xiuquan, qui avait brièvement étudié avec un missionnaire américain à Guangzhou, a lancé un mouvement rebelle massif dans le sud-est de la Chine. En quelques années, les rebelles Taiping ont marché vers le nord jusqu'à Nanjing et ont presque complètement séparé le nord de la Chine du sud pendant une décennie, provoquant des destructions extrêmes et des pertes en vies humaines. Les Qing ont finalement réussi à réprimer la rébellion, en partie grâce à l'aide du soldat de fortune américain Frederick Townsend Ward et d'autres étrangers, mais la dynastie ne s'est jamais complètement rétablie.

1858 : Traités de Tianjin (Tientsin) signés

Sous la menace d'une attaque contre Pékin par les forces britanniques et françaises, la cour des Qing a accepté de signer de nouveaux traités avec plusieurs puissances étrangères, dont les États-Unis. Ces nouveaux traités ont ouvert davantage de ports de traité au commerce et à la colonisation étrangers, accordé des privilèges commerciaux supplémentaires aux marchands étrangers, légalisé le commerce de l'opium, donné aux missionnaires le droit de faire du prosélytisme dans toute la Chine intérieure et permis l'établissement de légations diplomatiques permanentes à Pékin.

1860 : Traités de Tianjin appliqués

Frustrées par les retards des Qing dans la mise en œuvre des traités de Tianjin, les forces britanniques et françaises ont marché sur Pékin et ont détruit le Palais d'été à la périphérie de la ville. De cette façon, la Grande-Bretagne et la France ont forcé les Qing à s'acquitter de leurs obligations en vertu des traités récemment signés et ont obtenu quelques nouveaux privilèges, que les États-Unis ont acquis en vertu du statut de nation la plus favorisée.

1862 : Première légation américaine établie en Chine

Pendant deux décennies, le représentant en chef des États-Unis en Chine avait résidé à Guangzhou ou à Shanghai (avec tous les autres ministres des Affaires étrangères), mais après la mise en œuvre des traités de Tianjin, des légations étrangères ont finalement été installées dans la capitale. Anson Burlingame est devenu le premier ministre américain à résider à Pékin, établissant son poste dans le quartier de la légation près de la Cité interdite.

1868 : La première mission chinoise à l'étranger

En 1867, les Qing décidèrent d'envoyer la première mission diplomatique de la Chine dans les pays occidentaux afin de renégocier ses traités et demandèrent à l'envoyé américain Anson Burlingame de diriger la mission. Avec la permission du gouvernement américain, Burlingame a démissionné de son poste et a conduit deux responsables Qing aux États-Unis et en Europe. Burlingame a négocié et signé un nouveau traité avec le secrétaire d'État américain William Seward qui autorisait, entre autres, la migration chinoise sans restriction vers les États-Unis. Cependant, les accords conclus par Burlingame n'ont jamais été pleinement mis en œuvre. Il est mort en Russie avant la fin de la mission, laissant les responsables Qing la terminer seuls.

1872 : Première délégation officielle d'étudiants chinois aux États-Unis

Yung Wing (Rong Hong), citoyen américain naturalisé diplômé de l'Université de Yale en 1854, a formé la Chinese Education Mission (CEM) en 1870 avec l'approbation et le soutien du gouvernement chinois. Le programme espérait former des Chinois à travailler comme diplomates et conseillers techniques auprès du gouvernement. Il a amené un groupe de 30 étudiants, tous des adolescents de sexe masculin, de Chine aux États-Unis pour une éducation américaine complète et pour vivre avec des familles américaines. Les Qing ont mis fin au programme en 1881, en raison de la montée du sentiment anti-chinois aux États-Unis, des craintes que les étudiants ne deviennent trop américanisés et de la frustration de ne pas se voir accorder l'accès promis aux académies militaires américaines. Avant la fin du programme, environ 120 étudiants y ont participé, et certains ont choisi de ne pas retourner en Chine.

1875 : Premières restrictions imposées à l'immigration chinoise

Le Congrès américain a adopté la Page Act, qui interdisait l'entrée aux travailleurs chinois coolie et aux femmes amenées à se prostituer. Cette loi contredisait le traité de 1868, mais ce n'était que le premier d'une série d'actes de plus en plus restrictifs de la part des États-Unis.

1878 : Première légation chinoise établie aux États-Unis

La Chine a finalement établi une mission diplomatique à Washington, D.C., avec Chen Lanping nommé chef de mission. Cela a marqué le début de relations bilatérales complètes entre les États-Unis et la Chine. Chen avait été nommé en 1875, mais n'a créé le poste qu'en 1878. Pendant ces trois années, Yung Wing a été chef de mission par intérim tout en dirigeant la mission éducative chinoise.

1882 : adoption de la loi sur l'exclusion des Chinois

Après plus d'une décennie de lobbying anti-chinois, principalement de la côte ouest, le Congrès a adopté la Chinese Exclusion Act, et elle a été signée par le président Chester A. Arthur. La loi suspend l'immigration chinoise aux États-Unis pendant dix ans, ce qui viole l'esprit, sinon la lettre, du traité de 1868. Ces dernières années, plusieurs tentatives avaient été faites pour adopter un projet de loi similaire, mais les présidents précédents y avaient opposé leur veto car ils avaient enfreint les accords existants avec la Chine. C'est le début d'une soixantaine d'années d'exclusion.

1885 : la violence anti-chinoise éclate

Une foule de résidents blancs de Rock Springs, dans le Wyoming, a lancé une attaque vicieuse contre les mineurs chinois de la région le 2 septembre 1885, tuant 28 personnes et détruisant leurs biens. Cela a déclenché une vague d'agressions similaires dans d'autres parties de l'Ouest américain au cours des années suivantes.

1888 : Mise en place de mesures d'exclusion supplémentaires

Au début de 1888, les États-Unis et la Chine ont signé le traité Bayard-Zhang, par lequel les Qing ont accepté d'interdire toute nouvelle migration chinoise pendant 20 ans et ont limité les classes de Chinois qui pouvaient retourner aux États-Unis après un voyage de retour. L'accord n'a pas violé le traité de Burlingame de 1868 parce que les États-Unis n'ont pas institué les interdictions, mais il a suscité l'opposition de la population chinoise. Cependant, avant que le traité ne soit ratifié, le Congrès a adopté la loi Scott, qui a annulé le droit de retour des résidents chinois qui ont quitté les États-Unis pour une raison quelconque. Les Chinois aux États-Unis ont contesté la Loi comme étant inconstitutionnelle parce qu'elle contrevenait à des traités antérieurs, mais sans succès. La California Circuit Court a statué que le Congrès pouvait modifier n'importe quel traité à tout moment, et la Cour suprême a conclu que, bien que la loi Scott contrevienne aux traités, le contrôle de l'immigration était un droit souverain et que le Congrès avait donc le pouvoir d'agir comme bon lui semblait. indépendamment de tout accord international. Cette position contrastait fortement avec l'insistance des États-Unis sur les droits extraterritoriaux et les privilèges commerciaux en Chine qui avaient été inscrits dans des traités antérieurs.

1892 : adoption de la loi Geary

Cette loi a prolongé l'interdiction de l'immigration chinoise de la Chinese Exclusion Act de dix ans (jusqu'en 1902) et a exigé que tous les descendants chinois et chinois aux États-Unis détiennent un permis de séjour sous peine d'expulsion. Il a privé les Chinois aux États-Unis de droits légaux supplémentaires.

1894-95 : Première guerre sino-japonaise

Les forces japonaises et chinoises se sont affrontées pour influencer la Corée, et le Japon est sorti avec une victoire éclatante. Dans le cadre de la colonisation, le Japon a pris le contrôle de Taïwan et a établi une domination coloniale sur l'île, et a également obtenu plusieurs nouveaux privilèges en Chine, notamment le droit de construire des usines. Les États-Unis ont également obtenu ce droit, grâce au principe de la nation la plus favorisée, mais en même temps, ils ont perdu leurs droits à Taïwan et ont rapidement eu une plus grande concurrence du Japon dans le sud-est de la Chine.

1898 : Mouvement de réforme des cent jours

Un groupe de lettrés chinois soucieux de la réforme s'est inquiété du fait que la Chine risquait de s'effondrer si elle n'instituait pas une série de réformes modernes du gouvernement et du système éducatif. Ils se sont joints à l'empereur Guangxu dans un effort pour provoquer un changement, mais les conservateurs de la cour impériale, dont l'impératrice douairière Ci Xi, se sont opposés à ces mesures. They seized the Emperor and placed him under house arrest and arrested and executed several literati while others fled into exile. There was no immediate impact on U.S.-China relations, but the triumph of conservatives in China made treaty revision much less likely in the near future.

1899-1900: The Open Door Notes

In September 1899 and July 1900, Secretary of State John Hay issued the two Open Door Notes to all foreign powers with interests in China. The United States had become concerned over recent developments in China, where many foreign powers had claimed exclusive spheres of influence. Fearful that the long-standing free trade system in China would be compromised and that a weakening China might be carved up like Africa had been, Hay acted to defend U.S. interests in the area. The Notes aimed to preserve both the existing system of trade, with equal opportunity for all foreign powers, and to maintain China’s territorial integrity so that no foreign power would have an advantage. This was the first clear and official statement of U.S. China policy.


The Timeline History of Massage (3000BC to 100BC)

ELAP Recommendation: Having completed 1.5 hours of instruction on the evolution of massage and bodywork, the learner is expected to:

Demonstrate knowledge of the terms and concepts related to the evolution of massage and bodywork including historical events, knowledge of the current structure of the massage and bodywork profession including massage as part of health care, relevant organizations, work environments, client types, and their needs and wants, on a written examination.

3000 BC– Chinese: Cong-Fu of the Toa-Tse. Oldest known book written about massage. Translated to French in 1700’s. (Mentioned in Kellogg’s book, The Art of Massage, free on Google books, written in 1895). (Mentioned in Kleen’s book, The Handbook of Massage, 1892)

The Cong Fu, according to A MANUAL TREATMENT BY MASSAGE METHODICAL MUSCLE EXERCISE. BY JOSEPH SCHREIBER, M.D., translated by WALTER MENDELSON, M.D. in 1887. (archive.org) is “the oldest book of the Chinese, the Cong-Fou, contains detailed accounts of medical gymnastics, illustrated by drawings which show what correct ideas on mechano-therapy this ancient nation had. The title of the book Cong-Fou indicates its contents: “Cong” meaning an art, “Fou ” a man therefore, ” the man who uses an art ” [or perhaps ” the art used upon man ” ?]. “

2500 BC – Egyptians created reflexology.

2200 BC- First Writings about Massage (muššu’u and also translated as ‘Rubbing’) is written for the first time, and its use is described in some Sumerian and Akkadian texts found at the beginning of the 21st century in ancient Mesopotamia. The hieroglyphs are said to read “Don’t hurt me”.

1600 BC. Ebers Papyrus contains the statement: “rubbed with vinegar”. This could be part of a ritual or could be a poultice application or it could be massage. (If so, this is often said to be the earliest mention of the word massage… or is the listing at 2200 BC the first?)

1000 BC– Homer wrote about an oily medium used for massage.

Homer, about 1000 B.C. , in the Odyssey tells us that beautiful women rubbed and anointed war – worn heroes to rest and refresh them . In another part of the Odyssey ( l . iii . v. 446 ) we read : “ Mean while she bathed Telemachus, even fair Polycaste, the youngest daughter of Nestor. And after she had bathed him and anointed him with olive oil , and cast about him a goodly mantle, he came forth from the bath in fashion like the deathless gods. ” And again (lxxiv. v. 364) : “ The Sicilian handmaid bathed high hearted Laertes and anointed him with olive oil , and cast a fair mantle about him .” Such kindly marks of attention, we trust, were more for precept than example. Odysseus was more modest in accepting such hospitalities. “ Then goodly Odysseus spake among the maidens, saying: “ I pray you stand thusapart, while I myself wash the brine from my shoulders, and anoint me with olive oil , but in your sight I will not bathe, for I am ashamed to make me naked in the company of fair tressed maidens. ”

A Practical Treatise on Massage: Its History, Mode of Application, and Effects, Indications and Contra-indications with Results in Over Fourteen Hundred CasesBy Douglas Graham · 1884 Google Books

“Homer, about 1000 B. C., in his masterpiece, the “Odyssey,” notes that rubbing and anointing were used for their invigorating effects. “Mechanical Vibration, M. L. H. Arnold Snow, M.D. 1912

776 BC– Olympic Games. Athletes massaged prior to their events.

722–481 BC. Les Huangdi Neijing, also just called The Nei Ching, ou Neijing ou Canon of Internal Medicine, is probably the oldest known medical book. It is a combination of philosophy, medicine, and religion, and its influence on Chinese medicine spanned more than 2,000 years. The author reportedly was Huang Ti, also known as the Yellow Emperor, although his authorship has been questioned. In fact, whether he actually lived is difficult to determine. He has been called the “Mythical Father of Chinese Medicine.” English translations, Ilza Veith’s 1960s version (AMZ affiliate link) is written in a straightforward style and has explanatory footnotes.
Wikipedia:
Also known as “The Yellow Emperor’s Inner Canon”, the text refers to previous medical knowledge from the time of the Yellow Emperor (approx 2700 BC), misleading some into believing the text itself was written during the time of the Yellow Emperor (which would predate written history)

604-531 BC – The founder of Taoism is believed to be Lao-Tse

6th Century BC. Exact date unknown. Susruta Samhita was written by the famous physician and surgeon Susruta in the 6th century BCE who taught at the University of Benares (alternatively Kasi or Varanasi) on the Ganges River. He is best known for his tome of surgical wisdom, practices and tools. In Susruta’s work, it is evident that considerable thought was given to anatomical structure and function, as Susruta was a proponent of human dissection (Persaud, 1984) his texts include a systematic method for the dissection of the human cadaver. It included descriptions of medical gymnastics according to A MANUAL TREATMENT BY MASSAGE METHODICAL MUSCLE EXERCISE. BY JOSEPH SCHREIBER, M.D., translated by WALTER MENDELSON, M.D. in 1887. (archive.org)

Charaka lived in the mid 2nd century and was associated with the north-western part of India and the ancient university of Taksasila. Charaka Samhita contains 120 chapters arranged in five books. The Sarira-sthaka discusses mainly anatomy, embryology and technique of dissection. The original date of the Charaka Samhita is not known but some estimate its composition to have occurred early in the 4th century BCE (Porter, 1998). Les Charaka Samhita is often philosophical and ethical in its considerations and includes an Oath of Initiation that is akin to the Hippocratic Oath.

500 BCHerodicus– prescribed gymnastics to heal. Considered to be the founder of medical Gymnastics. Herodicus of Lentini (historically Leontini) in Sicily, born some time before Hippocrates and his contemporary, was asserted by Plato to be the inventor of medicinal gymnastics , daughter of military gymnastics . Herodicus was a physician and moreover master of an academy where young people came to exercise for the public games that were celebrated in various places in Greece with such solemnity.

“JOSEPH SCHREIBER, M. D., author of “Treatment of Massage and Exercise,” translated by Walter Mendelson, M. D., of New York, claims that Herodicus first laid down principles for rational, mechanical methods of treatment. ” from the book Mechanical Vibration, Its Physiological Application in Therapeutics By Mary Lydia Hastings Arnold Snow · 1912 Google Books

Herodicus, one of the masters of Hippocrates, in the fifth century B.C., first proposed gymnastics for the cure of disease and the preservation of health . To such an extent did he carry his ideas that he compelled his patients to exercise and to have their bodies rubbed, and by this method he had the good fortune to lengthen for several years the lives of so many enfeebled persons that Plato reproached him for protracting that existence of which they would have less and less enjoyment.” Herodicus was not only a physician, but a pædotribe, i . e . , the superior officer acquainted with all the prescribed movements in the ancient gymnastics and who carried them into effect. He was induced to study gymnastics from a medical point of view, from having been benefited by them, and unlike many physicians, by thus applying his own practice to himself, it is said that he cured himself of bodily weakness and ill health , and attained the age of 100 years.

In a passage from Herodotus we are informed that after having poured upon the body a greasy mixture, each part ought to be rubbed, passing the hands from above downwards. At the commencement the friction ought to be gentle and slow, then it should become rapid and accompanied with pressure , whilst towards the end the friction will again become gentle.

A Practical Treatise on Massage :Its History, Mode of Application, and Effects, Indications and Contra-indications with Results in Over Fourteen Hundred CasesBy Douglas Graham · 1884. Google Books

Douglas Graham, on Socrates/Plato470-399 B.C. – Socrates, by the mouth of Plato, esteems oil as only less necessary to human life than wheat and barley, referring to its use in the way of friction which often does allay pain in a remarkable manner but taken internally it has no such effect .’ Nearly every substance capable of being rubbed on the human body has had wonderful curative virtues ascribed to it. Many of them, besides being intensely disagreeable, are doubtless worthless, and for the resulting benefit we must look for something that is common to them all, and this we find in their method of application , namely, the rubbing.

460-380 BCHippocrates was taught by Herodicus. Used Friction to treat sprains and dislocations (called anatripsis – Greek for friction). Thought that disease resulted from natural causes and the body has the power to heal itself. Wrote code of ethics that became the Hippocratic Oath. Hippocrates said: hard rubbing binds…much rubbing causes parts to waste…and moderate rubbing makes them grow.

Physician must be experienced in many things , ” says Hippocrates, “ but assuredly also in rubbing for things that have the same name have not always the same effects. For rubbing can bind a joint that is too loose and loosen a joint that is too rigid. And again, “ rubbing can bind and loosen can make flesh and cause parts to waste. Hard rubbing binds soft rubbing loosens much rubbing causes parts to waste moderate rubbing makes them grow . ” This is the earliest definite information about massage, and its truth and meaning are fully realized when the necessary previous conditions exist. Hippocrates was wiser than he was aware of, as we learn from the word that he used to designate the process of rubbing, namely, anatripsis, literally the process of rubbing up, and not down. In those days the circulation of the blood was not understood , the ancients supposing the arteries to be filled with air, and hence their name, which still clings to them.
A Practical Treatise on Massage Its History, Mode of Application, and Effects, Indications and Contra-indications with Results in Over Fourteen Hundred Cases By Douglas Graham · 1884

Douglas Graham on Hippocrates.

The observations of Hippocrates must have been very accurate to discern that rubbing upwards in the case of the limbs had a more favorable effect than rubbing downwards, and doubtless in this manner he had experience in promoting the resorption of effusions for it is now well known that upward friction on the limbs favors the return of the circulation, relieves blood stasis , and makes more room in the veins and lymphatics for the carrying away of morbid products.

Science following art with limping pace, ” which so frequently
happens in the practice of medicine.

Hippocrates was often referred to as the Father of Medicine,” who, having raised the art from a system of superstitious rites practised wholly by the priests, to the dignity of a learned profession, was then accused by his jealous contemporaries of having made too free use of the writings of others, and of having burned the collection to conceal his plagiarisms.

A Practical Treatise on Massage Its History, Mode of Application, and Effects, Indications and Contra-indications with Results in Over Fourteen Hundred CasesBy Douglas Graham · 1884

“From the time of Hippocrates to that of Gralen medical rubbing (not only before and after gymnastic exercises and before and after the bath, but also at different times of the day and for different diseases) was brought to so great a degree of perfection, that there were many theories advanced upon the subject, and various kinds of rubbing were distinguished.” General orthopædics, gymnastics and massage . by Busch, F. (Friedrich), 1844-1914 Ziemssen, H. von (Hugo), 1829-1902 Winternitz, W Smith, E. Noble, (Eldred Noble), 1847-1906 Elsner, F. W. Google Books

Hippocrates, in his work ‘De Articulis,’ writes, ‘The physician, besides being accomplished in many other ways, must also understand massage.’ Massage may be used for strengthening a loose joint and also for loosening a stiff one. We shall, however, describe the details of this process farther on. These further details are partly to be found in the part ‘ De Officina Medici,’ which the work contains : ‘ Frictio si vehemens sit, dui’ari corpus si lenis, molliri si multa, minui si modica, impleri ’ and this pamphlet forms the foundation for all later treatises of antiquity dealing with rubbing.

General orthopædics, gymnastics and massage [electronic resource] by Busch, F. (Friedrich), 1844-1914 Ziemssen, H. von (Hugo), 1829-1902 Winternitz, W Smith, E. Noble, (Eldred Noble), 1847-1906 Elsner, F. W.

Socrates
(c. 469-399)Greek philosopher

According to The Anatriptic Art A History of the Art Termed Anatripsis by Hippocrates, Tripsis by Galen, Frictio by Celsus, Manipulation by Beveridge, and Medical Rubbing in Ordinary Language, from the Earliest Times to the Present Day. Followed by an Account of Its Virtues in the Cure of Disease and Maintenance of HealthBy Walter Johnson · 1866

Referred to ” olive oil, the assuager of pain .” Now here, therefore, Plato, by the mouth of Socrates, reckons oil as only less necessary to human life than wheat and barley – not speaking of oil as an article of diet, but as applied externally because he terms it tóvwv åpwyniv , “ assuager of pain .” And oil used in the way of friction does allay pain in a remarkable manner but taken internally it has no such effect. The statements of Plato are valuable not merely because they express the opinion of a deep thinker, not merely because they display to us one important element of the great Hellenic system of personal hygiene, but also because they reflect the doctrines of the medical school of Cos, which in those days had already reached the summit of its glory, and was without a rival in the world .

Plato
(c. 427-347)Greek philosopher

According to The Anatriptic Art A History of the Art Termed Anatripsis by Hippocrates, Tripsis by Galen, Frictio by Celsus, Manipulation by Beveridge, and Medical Rubbing in Ordinary Language, from the Earliest Times to the Present Day. Followed by an Account of Its Virtues in the Cure of Disease and Maintenance of HealthBy Walter Johnson · 1866

The writings of Plato abound with references, direct and indirect, to friction . A very remarkable passage occurs in the Menexenus. (A socratic dialogue of Plato)

Aristotle
(384-322)Greek philosopher
Aristotle was born on the Chalcidic peninsula of Macedonia, in northern Greece. His father, Nicomachus, was the physician of Amyntas III (reigned c. 393–c. 370 BCE), king of Macedonia and grandfather of Alexander the Great (reigned 336–323 BCE). After his father’s death in 367, Aristotle migrated to Athens, where he joined the Academy of Plato (c. 428–c. 348 BCE). He remained there for 20 years as Plato’s pupil and colleague.

Hippocrates
born c. 460 bce, island of Cos, Greece—died c. 375 bce, Larissa, Thessaly

431 BC – According to The Anatriptic Art A History of the Art Termed Anatripsis by Hippocrates, Tripsis by Galen, Frictio by Celsus, Manipulation by Beveridge, and Medical Rubbing in Ordinary Language, from the Earliest Times to the Present Day. Followed by an Account of Its Virtues in the Cure of Disease and Maintenance of Health By Walter Johnson · 1866

Hippocrates, who flourished in the time of the Peloponnesian war (which broke out B .C. 431), frequently mentions friction as a recognised and familiar remedy and in one pregnant aphorism he fully and tersely defines its effects. Here and there again he takes occasion to recommend friction in terms which prove his practical acquaintance with its uses as in the following passage, speaking of the treatment of dislocation of the shoulder -joint after reduction, he says : — “ Those in whom the ligaments are attacked with inflammation cannot use the shoulder, for they are prevented by the pain and inflammatory tension. It is proper to treat such patients with cerate, and to bind the part with compresses and numerous bandages to fill up the hollow of the armpit with a ball of soft cleansed wool, as a support for the bandage and a prop to the joint. To the arm there should be given for the most part an inclination upwards for in this position the head of the shoulder will be most distinct from the spot into which it was dislocated . And when you have bandaged the shoulder, then it is proper to bind the arm to the side with a bandage passed round the body. And it is necessary to rub the shoulder gently and smoothly. The physician must be experienced in many things, but assuredly also in rubbing for things that have the same name have not the same effects. For rubbing can bind a joint which is too loose, and loosen a joint which is too hard . But 1 shall give a definition of rubbing in another discourse. However, a shoulder in the condition described should be rubbed with soft hands, and above all things gently but the joint should be moved about, not violently , but so far as it can be done without producing pain .” – HIPPOCRATES “ Peri Arthrõn ” Littré. Vol. iv., p . 100, et seq.

200 BC– The Huangdi Nei Jing (Yellow Emperor’s Inner Classic) is the earliest surviving canonical text of traditional Chinese medicine. Anmo is referred to in 30 different chapters of the Nei Jing.

According to The Anatriptic Art A History of the Art Termed Anatripsis by Hippocrates, Tripsis by Galen, Frictio by Celsus, Manipulation by Beveridge, and Medical Rubbing in Ordinary Language, from the Earliest Times to the Present Day. Followed by an Account of Its Virtues in the Cure of Disease and Maintenance of Health By Walter Johnson · 1866

Aulus Cornelius Celsus (c. 25 BC – c. 50 AD) was a Roman encyclopaedist, known for his extant medical work, De Medicina, which is believed to be the only surviving section of a much larger encyclopedia.

A . Cornelius Celsus, a very learned author, who wrote in the reign of Augustus or Tiberius, devotes a chapter of his work on Medicine to the consideration of the effects and uses of friction

100-44 BC– Romans. Julius Caesar used Massage therapy to relieve his neuralgia and epileptic seizures. Was thought to have been “Pinched” every day.

“ASCLEPIADES, 128-56 B. C., USED MASSAGE in conjunction with active and passive movements. Cicero and Julius Caesar were also advocates, the latter even allowing himself to be pinched daily as a treatment for neuralgia. Celsus believed most firmly in rubbing, advocating it for chronic pains of the head and for strengthening a paralyzed part. He mentions general treatment and also speaks of localization, but adds that sometimes treatment is necessary in a part other than the seat of pain which is along the same line of thought as vibratory treatment applied to “referred pain.” He also mentioned the length of treatment, saying that a general treatment if weakness be present should be shorter and gentler than a local treatment – an important consideration in vibratory treatment.”

Douglas Graham on Asclepiades.

Asclepiades renounced almost entirely the use of medicine and attempted to restore free movement of the nutritive fluids and atoms by means of rubbing one use of which amongst others he particularly recognized was that gentle stroking had a soporific influence. With this he also combined active and passive motion.
A Practical Treatise on Massage Its History, Mode of Application, and Effects, Indications and Contra-indications with Results in Over Fourteen Hundred CasesBy Douglas Graham · 1884

“Asclepiades almost completely gave up the use of medicine, and endeavoured in its place to restore free movement of the atoms by means of friction, the use of which led, amongst other things, to the knowledge of the narcotic effect produced by gentle strokings with the fingers. Frequent active and passive movements and baths, especially cold, were employed for the same purpose. Frictio, aqua, cjestatio were his chief remedies. Celsus devotes much care to describing the ‘ communia remedia,” which reached tlieir greatest development under Asclepiades. They were the ‘ frictio,’ ‘ unctio,’ «gestatio,’ ‘ abstinentia,’ and sudorifics, also sick diet.”
General orthopædics, gymnastics and massage [electronic resource] by Busch, F. (Friedrich), 1844-1914 Ziemssen, H. von (Hugo), 1829-1902 Winternitz, W Smith, E. Noble, (Eldred Noble), 1847-1906 Elsner, F. W.

See also:

Time Line History of Massage
Timeline history of massage therapy 3000BC – 100BC
Timeline history 100-1899
Timeline history – 1900-1950
Timeline history – 1950-2000
Timeline history 2000-2010Timeline History 2010-2020
History of Massage Through Google Books
Early History of Massage through Google Books 1866-1921
History of Sports Massage
History of Massage licensing by state
The Phenomenal Growth of the Number of Massage Schools
History of AMTA
History of AMTA by Ruth Williams
History of AMTA- WA – includes PDFs of AMTA journals 1954-1960
History of AMTA National
The Future of the Massage Profession -Franchises/schools
History of massage in Healthcare
The history of Hospital Based Massage Therapy
History of how WA State is able to bill health insurance – on my other site – www.massagepracticebuilder.com

This page has been updated and revised many times. Many people have copied older versions of it and put it on your website. You can see clearly from the Internet Archives the Original Post in 2001 – See the History of Massage in the Archives.

It is copyrighted material. Even though the history of massage is general information, this timeline is proprietary information created by Julie Onofrio, Owner and author of this websites. It has taken me months and years to collect this information.


Tensions with Japan

2005 April - Relations with Japan deteriorate amid sometimes-violent anti-Japanese protests in Chinese cities, sparked by a Japanese textbook which China says glosses over Japan's World War II record.

Taiwan's National Party leader Lien Chan visits China for the first meeting between Nationalist and Communist Party leaders since 1949.

2005 August - China and Russia hold their first joint military exercises.

2005 October - China conducts its second manned space flight, with two astronauts circling Earth in the Shenzhou VI capsule.

2005 November - Explosion at a chemical plant poisons the Songhua river, cutting off water supplies to millions of people.

2006 May - Work on the structure of the Three Gorges Dam, the world's largest hydropower project, is completed.

2006 July - New China-Tibet railway line, the world's highest train route, begins operating.

2006 August - Official news agency says 18 million people are affected by what it describes as the country's worst drought in 50 years.

2006 November - African heads of state gather for a China-Africa summit in Beijing. Business deals worth nearly $2bn are signed and China promises billions of dollars in loans and credits.

Government says pollution has degraded China's environment to a critical level, threatening health and social stability.


6th Century, 501 to 600

501 In Central America, the Maya are peaking in economic prosperity. The civilization at Teotihuacán (in what is today Mexico) begins to decline and its people are migrating to the greatest Mayan city, Tikal, bringing with them ideas about weaponry and new ritual practices. Maya population is rising.

507 The Franks, who are Catholic, use the Arian Christianity of the Visigoths as an excuse to expand against them &ndash Catholics seeing Arianism as a heresy. The Franks defeat the Visigoths, kill their king, Alaric II, and drive them into Spain.

511 Clovis, king of the Franks, dies and, as is custom among the Franks, the lands of Clovis are divided among his four sons, beginning the sordid rule of Europe's "Merovingian" kings.

523 In northern China, power within the Tuoba Wei family (a Xiongnu family rather than Chinese) has passed to a dowager queen who is a devout Buddhist &ndash Queen Hu.

524 One of the four sons of Clovis, Clodomer, dies, and two of the other sons of Clovis, Clotaire and Childebert, seize Clodomer's lands for themselves and murder his children.

525 Living in Italy under the rule of Theodoric, king of the Ostrogoths, Boethius has been accused of treason and imprisoned. He has written his work On the Consolation of Philosophy while in captivity, and in a year he is executed.

528 Hephthalites (White Huns) have moved from the Hindu Kush into the Punjab and eastward across the Ganges Valley, ravaging cities, towns and Buddhist monasteries, and now they are driven back, out of the Ganges Valley.

528 Despite her Buddhism, Queen Hu has resorted to an old monarchist tool: killing people. She has executed lovers who have displeased her. She has forced a rival into a convent and has had her executed, and in 528 she executes her son, who was growing restless under the tutelage of her lovers.

529 Justinian, Catholic Roman emperor at Constantinople since 518, closes down Plato's old academy in Athens as part of a move to stamp out paganism.

531 Khosrau I, of the Sassanian dynasty, comes to power in Persia. He has crushed the communistic Mazdakite movement and has ended decades of disorder. He is to support Zoroastrianism and to reform and improve Persia's economy, making taxes more equitable and curbing the power of aristocrats.

533 Getting the world ready for the Second Coming of Christ, Emperor Justinian sends his army to reconquer what had been parts of the Roman Empire. In North Africa he defeats the Vandals, who are Arian Christians, and he conquers territory and souls for the Church.

534 Continuing the Frankish tradition of making war for the sake of plunder, Clotaire and Childebert have overrun the kingdom of Burgundy &ndash including the cities of Lyons and Geneva. The royal dynasty in Burgundy ends with the death of Gundimar. An independent Kingdom of Burgundy is no more.

534 Toledo becomes the capital of the Visigoth kingdom in Spain.

534 Outraged court officials rebel against Queen Hu. She cuts her hair and seeks refuge in a Buddhist nunnery, but the officials drag her out and assassinate her. Also, two thousands courtiers are killed. Northern China divides between western and eastern halves of the Wei dynasty.

536 Justinian's army invades Italy at Naples.

550 What had been Roman-ruled Britain is largely divided among illiterate Anglo-Saxon warlords, surrounded by men who are preoccupied with fighting, valor and loyalty. They look with contempt upon the what they see as the defeated God of the defeated Christians.

550 Rule in India is again divided among numerous kingdoms. Profitable trade with the Roman Empire has ended, and trade with Persia had also declined, which brings decline to some of India's cities. In India a movement called Bhakti has begun and is growing. They practice humility and sing of their adoration and love for a generous, merciful, supreme God.

554 Justinian's' army defeats the Ostrogoths of Italy. Rome and much of Italy is in ruin. The Pope and Catholicism now reign supreme in Rome and central Italy. The Trinity version of Christianity has won against Arianism, violence again deciding a matter of theology.

560 The Hephthalites have returned to their power center near Samarkand. They are attacked, defeated by a Persian-Turkish alliance, the Persians taking revenge for the defeat that the Hephthalites had given their forefathers the previous century. The Hephthalites vanish as an identifiable people.

560 Ethelbert I succeeds his warlord father, Eormenric, in a kingdom in southern England called Kent &ndash one of the older if not oldest Anglo-Saxon settlements in England, dating from the mid-400s or a couple of decades earlier. The young Ethelbert is soon to marry the Catholic daughter of the king of Paris, Charibert, a grandson of Clovis.

568 Constantinople has been weakened by its prolonged wars and by warring tribes into its empire. The Lombards invade Italy, reaching Milan.

577 A Xiongnu chieftain, Yan Ch'ien, unifies northern China by force.

581 Diffusion brings Chinese rule in northern China back to the Chinese. The Xiongnu chieftain, Yan Ch'ien, dies in 580 under mysterious circumstances. Replacing him is his son-in-law, Yang Jian, a tough Buddhist soldier from an aristocratic Chinese family, who has had the title Duke of Sui. Yang Jian proclaims that heaven and earthly signs indicate that he, being virtuous and wise, has been designated by heaven as the rightful successor. He takes the name Emperor Wen, and to eliminate rivalry he has fifty-nine people murdered. The Sui Dynasty has begun.

587 In Japan, the Soga clan, which has intermarried with the royal Yamato family, fights the Mononobe and Nakatomi clans over influence in selecting a successor to the Emperor Yomei has taken place. The Soga favor importing Buddhism from the Asian mainland, described there as the religion of the most civilized. The Mononobe and Nakatomi hold that Buddhism would be an affront to the gods of the emperor. The Soga win the civil war. The head of the Soga family, Umako, makes his nephew, Sujun, emperor.

588 In Spain, the king of the Visigoths, Recared I, has discarded Arian Christian and converts to Catholicism. And as the king goes, so goes his nation.

589 From northern China, Emperor Wen has gained power through the south. After 271 years of division, China is again united.

592 Emperor Sujun wants to be rid of his benefactor, Umako, but Umako strikes first and has Sujun murdered. Umako places his thirty-nine year-old daughter, Suiko, on the throne and makes her twenty-nine year-old nephew, Shotoku, regent.

594 Shotoku converts Suiko to Buddhism. Buddhism becomes the state religion and is called upon to protect the Japanese nation.

600 Monotheistic religion has spread to Arabia. Jews have been in Arabia for centuries. Christian missionaries have been in Arabia for more than a century. The entire Arabian province of Najran is Christian. Christianity has been established superficially in various other centers of trade, and Arabs living on the borders of Constantinople's empire and Persia's empire have been influenced by those empires.


Voir la vidéo: Histoire - Qin Shi Huang le premier empereur Chinois (Janvier 2022).